Qu’est-ce qu’une coopérative laitière ?

Comme vous le savez, Alsace Lait est une coopérative laitière. Mais réellement, qu’est ce qu’une coopérative laitière ? Une coopérative laitière c’est une entreprise collective où tous les producteurs de lait ont mis en commun leurs investissements pour mieux réussir ensemble.

Comment fonctionne une coopérative laitière ?

Les coopératives laitières interviennent à tous les niveaux de la chaîne économique, de la collecte du lait à sa commercialisation, en passant par sa transformation.

De plus, dans une coopérative laitière chaque membre de la société partage les risques et les profits de l’ensemble de la communauté. C’est un partenariat solidaire où chacun possède les mêmes droits et les mêmes devoirs. Chaque membre est partie prenante dans le fonctionnement et les résultats de la coopérative laitière.

  • Premièrement, le principe : 1 homme = 1 voix, qui garantit une égalité dans les prises de décision,
  • Ensuite, la coopérative s’engage à valoriser et commercialiser le lait collecté sans distinction entre les producteurs et à les rémunérer en conséquence,
  • Enfin, le producteur-coopérateur doit mettre en commun l’ensemble de sa production de lait avec la coopérative, et ce, pour une durée déterminée et renouvelable. Il peut mettre fin à son partenariat à chaque nouvelle échéance.

Chez Alsace Lait, près de 250 producteurs de lait approvisionnent quotidiennement la laiterie située à Hoerdt au nord de Strasbourg.

Les différences entre une coopérative et une entreprise traditionnelle

La grande différence entre une coopérative laitière et une entreprise traditionnelle se situe au niveau du fonctionnement de la société et du statut de chacun de ses membres.

Enfin, dans une entreprise traditionnelle, celle-ci achète aux producteurs de lait selon ses besoins du moment, à prix fixé du marché, avec comme objectif de maximiser ses gains et de générer des dividendes. Ici, les producteurs n’ont que peu de marge de manœuvre.

En revanche, dans une coopérative, l’accent n’est plus mis sur des bénéfices à court terme mais sur un développement progressif et planifié de l’activité de la communauté grâce à, notamment, l’accueil et la formation de nouveaux membres. De plus, les membres sont complémentaires et travaillent ensemble. Ils sont d’ailleurs pour la plupart, issus du monde agricole. Chaque membre travaille pour son intérêt et celui des autres membres. Ici, les maître-mots sont indépendance et responsabilisation.

Le président de la coopérative Alsace Lait, Michel DEBES, est lui-même éleveur de vaches laitières. Vous pouvez découvrir son interview ici : http://www.alsace-lait.com/michel-eleveur-de-vaches-laitieres-depuis-25-ans/

Les avantages d’une coopérative pour le commerce du lait

Dans un contexte de mondialisation, le statut de coopérative présente plusieurs avantages pour l’économie et la société :

  • Premièrement, une valorisation du territoire et des traditions laitières françaises,
  • Ensuite, un pôle local d’attractivité économique et d’opportunités professionnelles,
  • Enfin, une approche respectueuse de l’exploitation agricole, des animaux et de la nature qui favorise la qualité de la production,

En somme, les coopératives laitières ont une démarche plus « solidaire » dans un contexte de globalisation. Pour en savoir plus : http://www.alsace-lait.com/index.php/la-cooperative/un-esprit-cooperatif-qui-fait-toute-la-difference/

Mathilde :