Top
la Saint Nicolas une tradition alsacienne

Saint-Nicolas est le saint-patron des enfants, entouré par de nombreuses légendes. Il leur apporte des présents. Il est particulièrement connu en Alsace, en Lorraine mais également en Allemagne et en Suisse. Le 6 décembre est la fête de la Saint-Nicolas. Dans ces régions, cette date avait une aussi grande importance que Noël. Cette tradition particulière est encore vivace aujourd’hui et elle donne lieu à différentes manifestations en Alsace, de la fin du mois de novembre jusqu’au mois de décembre.

Le Saint Nicolas

Dans la nuit du 5 au 6 décembre, Saint Nicolas accompagné du Père Fouettard (sinistre personnage entièrement vêtu de noir), va de maison en maison pour rendre visite aux enfants. Selon les traditions, il voyage à dos d’âne ou sur un cheval. Les enfants doivent préparer à manger pour la monture comme du foin, de la paille ou des grains. Les deux personnages demandent aux enfants s’ils ont été sages et obéissants cette année. Si c’est le cas, ils sont bénis et récompensés par Saint Nicolas avec des friandises telles que du pain d’épices et des oranges. Sinon, le Père Fouettard les menace à l’aide de ses baguettes pour les effrayer.

En Alsace, la friandise la plus connue est le Mannele ou Manala.

 

 

La tradition du Mannele ou Manala

Le Mannele ou Manala, selon le département d’Alsace dans lequel on se trouve, est un petit pain au lait qui, dans la tradition alsacienne, est un des symboles de la fête de la Saint-Nicolas. Il est en forme de bonhomme et représente soit le Saint lui-même soit les enfants qu’il a sauvé. Il est autant préparé par les boulangers que par les familles et accompagne souvent les goûters familiaux.

Mannele

Source image : http://bit.ly/2zGxpYC

Les événements de la Saint-Nicolas en Alsace

Les festivités de la Saint-Nicolas débutent doucement à la fin novembre avec un marché traditionnel où il est possible de découvrir des produits du terroir ainsi que des spécialités et des décorations de Noël. Le Saint y fait une apparition. Les marchés de Noël se multiplient début décembre, très festifs, où résonnent les chants de Noël et où il est possible de se réunir autour de buvettes et de petites restaurations. Enfin, des marches, des cortèges et des défilés sont aussi au rendez-vous. Et bien évidemment, des parcours, au milieu des rues illuminées, présentent Hans Trapp, le Christkindel et, bien sûr, le Saint Nicolas, pour le plus grand plaisir des petits et des grands. Des associations au profit des personnes défavorisées mettent en place des opérations « Noël de partage ».

 

Pour conclure, cette célébration est fermement ancrée dans la tradition alsacienne. Elle rythme toute une période de l’année et donne lieu à de nombreuses festivités emplies de tradition, de beauté et de joie. La Saint-Nicolas se célèbre jusqu’au 6 décembre, jour de la fête du Saint Nicolas. Elle participe donc pleinement à la singularité de l’Alsace et fait partie de l’imaginaire collectif qui l’entoure. Enfin, elle offre aux personnes qui y assistent et qui y participent un avant-goût des fêtes de fin d’année.