Top

Aujourd’hui, le monde de l’élevage vit de profondes évolutions. Les innovations technologiques se mettent au service du bien-être animal et de l’amélioration des conditions de travail des producteurs.

Certains de nos éleveurs ont fait le pari de la modernité pour gagner en qualité de vie. Souvenez-vous de l’interview de Manuella Léonard, cette jeune éleveuse qui a repris l’exploitation familiale.

Plusieurs innovations technologiques font petit à petit leur entrée à l’étable. Ces évolutions sont étudiées pour apporter plus de bien-être et de « confort » aux vaches.

5 innovations technologiques

Le collier infrarouge

Ce collier permet d’identifier chaque vache. Le producteur peut ainsi calculer et adapter les rations alimentaires journalières de chacune de ses vaches. C’est un véritable soutien pour le producteur car il l’aide à garantir le bon état de santé de son cheptel au quotidien. Il l’aide à surveiller le moindre petit souci de santé et ainsi le producteur peut intervenir au plus vite pour le bien-être de son animal.

collier infrarouge-min

Le Robot de traite

Comme vu plus haut, les vaches sont dotées d’un collier infrarouge. Lorsqu’un producteur a installé un robot de traite dans son exploitation, il peut utiliser ce collier également pour suivre les besoins de traite de chacune de ses vaches.

Les vaches sont libres de se présenter devant le robot de traite tout au long de la journée. Le producteur n’est plus soumis à heure fixe (matin et soir) à traire ses vaches. Ainsi, il gagne du temps pour effectuer d’autres tâches dans sa ferme (papier administratif, travaux d’entretien de son exploitation, réparation de tracteur…).

La vache peut se faire traire plusieurs fois dans la journée et alléger ses pis chargés de lait. Lorsque la vache se présente devant le robot, celui-ci lit le numéro d’identification de la vache sur son collier infrarouge.

Il définit précisément la place de la vache grâce à quatre capteurs installés à tous les coins d’un tapis de sol antidérapant. Puis il détecte les trayons de la vache par infrarouge. Avec son bras articulé, le robot nettoie les trayons, les désinfecte à chaque traite. Cela prévient les risques de maladie des pis de la vache.

Ensuite, il installe les gobelets trayeurs qui vont « traire » la vache avec une légère petite pression.

Pendant qu’elle se fait traire, la vache peut consommer des compléments alimentaires, que le robot met à sa disposition selon ses besoins. Besoins définis par le producteur qu’il aura enregistré dans le collier infrarouge via un logiciel. Le robot de traite contribue ainsi au bien-être des vaches que des producteurs.

La brosse

La brosse est un système de nettoyage électronique. Installée en libre-service, la vache peut venir à l’envie se frotter sur la brosse et la faire tourner librement. Ainsi elle se fait masser car la brosse stimule sa circulation sanguine, la « relaxe », et la débarrasse de la poussière en même temps.

Brosse vache-min
L’alerte vêlage

Pour accompagner la vache dans la mise bas, le producteur a la possibilité d’utiliser un mini capteur. Il installe celui sur la queue de la vache. Le capteur va détecter les contractions de la vache et envoie aussitôt un sms sur le portable du producteur.

Celui-ci se rend auprès de sa vache et peut intervenir en cas de difficulté. Ce système permet au producteur de suivre le bon déroulement de la mise bas et d’avoir une vache et son veau en bonne santé.

Le robot repousse fourrage

Le robot repousse fourrage soulage le producteur dans une tâche physique très répétitive. Le robot passe à fréquence régulière pour rapprocher le fourrage des vaches. En effet lorsqu’elles mangent, elles ont tendance à repousser avec leur museau le fourrage, qui leur devient alors difficile d’accès.

Le robot repousse fourrage, est un véritable allié au quotidien. En plus, il est souvent « mignon » du type R2D2.

robot repousse fourrage-min

Source image : https://machinisme.reussir.fr/une-offre-multiple-de-robots-pousse-fourrage

En conclusion, voici 5 innovations technologiques qui font leurs preuves dans les fermes. Elles contribuent au bien-être des vaches, soutiennent nos producteurs dans leurs tâches quotidiennes et ainsi améliorent leur condition de vie.